Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Corse Images et Histoire

Corse Images et Histoire

Découverte de la Corse : ses paysages, sa Culture, son Histoire, sa Langue.

LA GARDE CORSE DU VATICAN.

CYRNORIUM FORTIA BELLO PECTORA.

Les Corses au cœur intrépide pour le combat (devise inscrite sur une fresque au Vatican)

LES ORIGINES

La présence de Corses dans l'entourage des Souverains Pontifes remonte au moins à l'époque, où Pépin le Bref a attribué l'île au Pape Étienne II en 755, avant sa donation par Charlemagne en 774 à Adrien 1er.

Le service des Corses remonte au règne de Léon IV qui régna de 847 à 855. Rome fut alors le refuge de nombreuses familles corses qui fuyaient les pillages barbaresques. Ce pape les utilisa pour le peuplement d'Ostie et pour la garde de l'enceinte ou "Mure di Leone IV". Comme les troupes ne sont pas permanentes on en ignore le nombre.

C'est en vertu de ces titres que la Papauté a rappelé périodiquement ses droits sur l'île, et a délégué ses pouvoirs en fief à quelques protecteurs qui se reconnaissaient vassal de Saint Pierre (Toscane, Pise, Aragon, Gênes). La papauté y envoya des légats pour manifester son autorité directe, et y mena parfois des expéditions militaires. La dernière expédition militaire envoyée vers 1445 par le Pape Eugène IV se solda par un échec.

A plusieurs reprises la Papauté usera de ce pouvoir auprès de Gênes pour faire cesser les maltraitances exercées sur les populations locales. Cette situation fut la cause d'une émigration vers Rome dès le haut moyen-age. Ainsi la paroisse de San Grisogono est élevée au rang d'église nationale des Corses dès 1445 et fut le lieu de sépulture de nombreux officiers Corses au service du Saint-Siège.

En 1465, l'on ne compte pas moins de 23 capitaines ou connétables Corses dan les Etats de l'Eglise. En 1475, Une bulle du pape Sixte IV exige de tous les Corses qui veulent résider à Rome ou occuper un grade dans l'armée, une caution de 200 ducats.

Pasquino Corso, Colonel de la Garde, est originaire de Perugia. Il combat en 1514 aux côtés de Giovanni de Médicis dit Giovanni Delle Bandere Nere. En 1529 il commande 2.000 soldats corses au service de Florence. En 1530, il passe au service de la Papauté. Il décède dans le courant du mois de juillet 1532. Il repose dans l'église de San Grisogno.

Entre 1468 et 1471, quatre compagnies de gens d'armes (cavalerie lourde) corses sont entretenues et soldées à Rome. Sous les règnes des Papes Alexandre VI (1493-1503) et Jules II (1503-1513) ces compagnies sont multipliées.

En 1517, il y a dans Rome, près de 3.000 soldats Corses commandés par 14 capitaines.

Après la déroute de Lautrec devant Naples en 1528, les débris de l'armée française remontent vers le nord à travers les États de l'Église. Parmi eux les bandes Corses au service de France, soit 3 000 hommes. 600 s'arrêtent à Rome, et y prennent du service à la solde de Clément VII (1523-1534). Parmi ces troupes, les compagnies des Capitaines Sampiero Corso et Raffaelo Corso.

Il faut attendre la bataille navale de Lépante le 7 octobre 1571 pour voir l'armée pontificale prendre part à la campagne navale de la Chrétienté contre les Turcs. Des équipages Corses montent les galères armées par l'Église. Cette campagne navale sonne la fin des Papes guerriers. A partir de ce moment, les troupes vont devenir permanentes. Un service régulier est créé. La Garde Corse est organisée.

LA GARDE CORSE

Sa date de création est ignorée. Selon certains, sous Grégoire XIII (1572-1585), sous Clément VIII en 1603 ou sous Paul V en 1607 . Il semble que cette Garde Corse ne soit pas une création mais une réorganisation d'unité déjà existantes. L'ambassadeur vénitien Paolo PARUTA relate qu'en 1595, 600 Corses se trouvaient en service, et que ce nombre fut porté à 1 000. Giovanni DOLFIN, successeur de PARUTA, note qu'en 1598, les Corses n'étaient plus que 600.

Texte et photo : La Corse Militaire.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article