A VIA SAN MARTINU IN CORSICA.
 

A VIA SAN MARTINU IN CORSICA.

Le 3 juin 2017, sur les hauteurs du Pigno surplombant Patrimoniu et le Cap Corse, a été dévoilée la 2ème borne méditerranéenne de la Via San Martinu en Corse.
 
Une façon d’inaugurer, symboliquement, le premier tronçon corse de la Via Sancti Martini, cet itinéraire culturel du Conseil de l’Europe, qui a été ouvert, l’an dernier à Tours, lors du 1700ème anniversaire de la naissance de saint Martin.
 
La commune de Zonza-Sainte Lucie de Porto Vecchio s'associe au projet de Mr Christian Andreani, président du Centru culturale San Martinu-Corsica, qui a reçu l’habilitation européenne jusqu’en 2020.

 

« Itinéraire culturel du Conseil de l'Europe » certifié en 2005

Né en Pannonie (actuelle Hongrie), ce militaire de l'empire romain du IVème siècle, est connu par la scène emblématique du partage de son manteau avec un mendiant à la porte d'Amiens.

Devenu chrétien, il fonde les premiers monastères d'Occident, d'abord à Ligugé près de Poitiers, puis à Marmoutier près de Tours où la foule le fit évêque.

Personnage charismatique et thaumaturgique, il est l'évangélisateur des campagnes.

A sa mort, le transfert de sa dépouille sur la Loire a suscité la légende de « l'été de la Saint-Martin », connue dans toute l'Europe, pour qualifier quelques jours de redoux avant le 11 novembre.

Son tombeau, à Tours, est, pendant des siècles, un des plus hauts lieux de pèlerinage, au rang de Jérusalem et Rome.

 

Patrimoine

La Via Sancti Martini relie entre elles les villes européennes de la vie et du culte de Saint Martin, à la découverte de son histoire et de l’important patrimoine martinien oublié : abbayes, églises, fontaines, ponts…

Plusieurs milliers de monuments lui sont dédiés, dont 14 cathédrales en Europe.

Depuis plus de 1700 ans, les traces de Saint Martin de Tours sont présentes aussi bien sur le plan matériel (vestiges archéologiques et expressions artistiques) qu’immatériel (mythes, rites, légendes, croyances ou traditions).

Son héritage est encore bien vivant aujourd’hui dans certaines régions en Allemagne, France, Italie, Hongrie, Slovénie et Espagne

 

Voyager aujourd'hui

Emprunter la Via Sancti Martini permet aux marcheurs-pèlerins de traverser l’Europe sur les pas de Saint Martin, grâce à quatre grands parcours.

Le principal itinéraire relie l’est et l’ouest de l’Europe : il va de Szombathely (Hongrie), sa ville natale, à Candes-Saint-Martin (France), ville de sa mort, en passant par Pavie (Italie), lieu de son enfance, et Tours (France), ville de son épiscopat et tombeau.

Une voie du nord permet également de rejoindre Szombathely à Tours, via Trèves (Allemagne).

Deux autres chemins relient les villes d’Utrecht (Pays-Bas) et de Saragosse (Espagne) à la ville de Tours (France).

L’itinéraire traverse plus de dix pays et couvre au total plus de 5 000 km à travers toute l’Europe.

 

Source : Conseil de l'EUROPE.

Retour à l'accueil