Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Corse Images et Histoire

Corse Images et Histoire

Découverte de la Corse : ses paysages, sa Culture, son Histoire, sa Langue.

U CURSINU.

U CURSINU.

U CURSINU.

 

Le chien corse est par essence le chien polyvalent d'autrefois.

C'était à l'origine un chien de berger et il peut encore être utilisé comme tel.
Une autre utilisation rencontrée est la recherche et la prise d'animauxélevés en liberté comme les porcs et les vaches.
Le déclin des activités agro-pastorales favorise son utilisation par les chasseurs (sanglier, renard, lièvre).

Bref aperçu historique
Des écrits et des illustrations attestent l'existence du chien corse depuis le XVIe siècle au moins. Jusqu'au début du XXe siècle, les Corses lui ont confié la garde de leurs troupeaux. Mais selon les époques et les besoins des hommes, il a eu de multiples fonctions notamment la chasse. La polyvalence du chien corse et son insularité ont contribué à son développement dans l'île jusqu'en 1950 environ. Après un déclin dû à la concurrence des races continentales, un nouvel engouement touche cette race locale depuis les années 80 : surtout comme chien de chasse. L'association de Sauvegarde du Chien Corse s'est créée en 1989. La Société centrale Canine a reconnu la race en 2003.


Aspect général
C'est un chien de pays rustique, robuste. Il est de type médioligne, eumétrique. Il est caractérisé par une encolure courte.
Proportions importantes : La hauteur de la poitrine est à peu près égale à la moitié de la hauteur au garrot. La longueur de la pointe de l'épaule à la pointe de la fesse tend le plus souvent à être égale à la hauteur au garrot. La longueur du chanfrein est approximativement égale à la moitié de la longueur de la tête (47 % en moyenne).


Comportement / caractère
Le Cursinu est docile, fidèle et très attaché à son maître. C'est un chien très fier. Il est méfiant vis-à-vis des étrangers. C'est un chien intelligent, calme et équilibré, capable de s'adapter à de nombreuses situations. Tranquille à la maison, il déborde d'énergie et de vivacité quand il est en action. Le mode d'élevage extensif faisait qu'il ne guidait pas l'ensemble du troupeau, mais ramenait les animaux égarés ou récalcitrants. il chasse au vent, d'une façon rapide souvent pour prendre le gibier ; sa poursuite est relativement courte, une à deux heures, accompagnée d'aboiements aigus et brefs.
Les utilisateurs l'apprécient pour son retour spontané sur les lieux du lâcher.

Source : Leo Maestracci a partagé la publication de Pasqua Sansonetti.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article