Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Corse Images et Histoire

Corse Images et Histoire

Découverte de la Corse : ses paysages, sa Culture, son Histoire, sa Langue.

LE CHARDON MARIE.

LE CHARDON MARIE.

LE CHARDON MARIE.

Silybum marianum est une plante de la famille des Astéracées (ou Composées), seul représentant connu du genre Silybum (certains auteurs mentionnent cependant une seconde espèce, Silybum eburneum).

Description
Silybum marianum est facilement reconnaissable à ses feuilles vert pâle brillantes et épineuses marbrées de blanc.
 
Habitats
Le Chardon-Marie affectionne particulièrement les lieux secs et ensoleillés, souvent sur sol acide.

Très fréquent sur le pourtour méditerranéen, il est pratiquement absent au nord de la Loire (à l'exception des côtes atlantiques) et ne dépasse en principe pas 700 m.d'altitude.

Les noms de la plante
Le terme Silybum a désigné en grec et en latin un chardon comestible.


Le qualificatif marianum est lié à la Vierge Marie : une légende veut que celle-ci, voyageant de Judée en Égypte pour échapper à Hérode, aurait caché l'enfant Jésus sous un bosquet de chardons, où elle lui aurait donné le sein. Quelques gouttes de son lait tombèrent sur les feuilles, d'où les nervures blanches caractéristiques à cette espèce.

Cette légende est peut-être également à l'origine d'une indication traditionnelle dont l'efficacité n'a jamais été démontrée et qui voulait que la plante favorise la lactation.

Noms vernaculaires
En français : chardon-Marie, Artichaut sauvage, Chardon argenté, Chardon de Notre-Dame, Chardon marbré, Epine blanche, Lait de Notre-Dame, Silybe de Marie.
Allemand : Mariendistel. Anglais : Blessed Milkthistle. Castillan : Cardo mariano. Italien : Cardo mariano, Cardo di Santa Maria.


Le chardon-Marie dans l'histoire


Dans l'Antiquité
Les Grecs de l'Antiquité connaissaient déjà les propriétés du chardon-Marie pour traiter les troubles hépatiques et biliaires. 

Pline l'Ancien recommandait de prendre le jus de la plante mélangé à du miel pour « éliminer les excès de bile ».
 
Au Moyen Âge
Au Moyen Âge, on disait que le chardon-Marie pouvait chasser la « mélancolie » qu'on appelait également « bile noire » et qui était associée à diverses maladies d'origine hépatique ou reliée au foie.
 
Usages modernes du chardon-Marie

Usages du chardon-Marie dans la cuisine
Les Européens l'ont également cultivé à des fins culinaires.

On apprêtait les feuilles à la manière des épinards (après en avoir retiré les épines), les jeunes pousses à la manière des asperges, les boutons floraux à la manière des artichauts et les graines torréfiées à la manière du café.

Tout comme l'artichaut, le chardon-Marie a la réputation de stimuler le foie et de favoriser la circulation de la bile.
Un extrait de sa racine est parfois utilisé comme ingrédient actif dans les boissons énergisantes.

Source : naturealpha.skyrock.com

Photo : Augustin Chiodetti.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article