Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Corse Images et Histoire

Corse Images et Histoire

Découverte de la Corse : ses paysages, sa Culture, son Histoire, sa Langue.

GROUPEMENT AUTONOME D’ARTILLERIE COLONIALE DE CORSE.

GROUPEMENT AUTONOME D’ARTILLERIE COLONIALE DE CORSE.

La Corse

Les troupes chargées de la défense de Corse sont assez peu nombreuses en dépit d’une menace italienne évidente.

L’infanterie y déploie le 173ème RI, régiment de tradition issue du régiment Royal Corse.

Bientôt renforcé par le 4ème bataillon du 28ème régiment de tirailleurs tunisiens puis successivement par le 4ème bataillon du 7ème régiment de tirailleurs marocains ainsi que les sixième bataillons des 3ème et 141ème régiments d’infanterie alpine.

L’artillerie est représentée en Corse par le groupement autonome d’artillerie coloniale de Corse (GAACC) bientôt complété par la 111ème batterie du 355ème RA qui allait former le coeur du 13ème groupe du 363ème Régiment d’Artillerie Lourde de Position.

Le génie est représenté en Corse par la 16ème compagnie mixte du 7ème régiment du génie

A la mobilisation en septembre 1939, le 4ème bataillon du 7ème RTM est remplacé par la 363ème demi-brigade d’infanterie alpine à quatre bataillons, la 363ème DBIA étant chargée de la défense du sud de l’île.

Défense renforcée par une série de casemates baptisés «Ligne Mollard» du nom du commandant des troupes chargées de la défense de la Corse.

Le secteur nord est occupé par le 373ème régiment d’infanterie alpine également connu sous le nom de 373ème DBIA, unité mobilisée sur place avec sept bataillons.

La 373ème DBIA étant appuyée par la 18ème compagnie du 28ème RTT qui arme les ouvrages fortifiés alors que le 150ème régiment régional réduit à un bataillon devient le 150ème BR.

En décembre 1939, la 373ème DBIA, les bataillons d’instruction des 3ème et 141ème RIA et le 4ème bataillon du 7ème RTM sont redéployés sur le Continent.

La cavalerie est représentée sur l’île de Beauté par le 43ème Escadron de Mitrailleuses et engins du 10ème régiment de Dragon formé à la mobilisation à Maestrello.

A terme, il est prévu qu’un ou plusieurs bataillons de chars de combat soient déployés sur l’île.

Le 15 octobre 1939 en pleine guerre de Pologne, les différentes unités d’artillerie présentes en Corse sont fusionnés en un 92ème RA qui devient groupement en janvier 1940.

Source : clausuchronia.wordpress.com/

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article