Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Corse Images et Histoire

Corse Images et Histoire

Découverte de la Corse : ses paysages, sa Culture, son Histoire, sa Langue.

SAINT JUDICAËL, ROI, PUIS MOINE.

SAINT JUDICAËL, ROI, PUIS MOINE.

 
 
SAINT JUDICAËL 
 
 
Le vrai nom de Gaël est Judicaël, qui signifie selon l'étymologie Celtique : "seigneur généreux" ! 
 
Nous sommes au début du VIIe siècle, en Armorique du nord.
Fils de Judaël, roi de Domnonée (le nom ancien de cette région), le prince Judicaël est l'aîné d'une famille de 15 frères et soeurs.
 
A la mort de son père vers 605, il est écarté du pouvoir et se retire au monastère de Saint-Jean-de-Gaël que dirige saint Méen.
 
Son frère, qui avait usurpé la royauté, étant devenu aveugle, Judicaël quitte son monastère pour faire face à ses responsabilités.
 
Le roi Judicaël est couronné en 632 ; il épouse Morone, fille d'un seigneur de la région du Léon.
Sans jamais oublier qu'il ne tient son pouvoir que du Dieu Tout-Puissant, il gouverne son peuple avec justice et générosité, jusques à ce que Dagobert, Roy de France, s'avisa de lui faire la guerre.
Les deux Rois armèrent.
Les Français vinrent les premiers fourrager les marches de Bretagne.
Mais les Bretons les chargèrent et les contraignirent à se retirer et à laisser leur butin.
Puis, sur leur lancée coururent tout le Maine qu'ils ravagerent jusques aux portes du Mans.
Dagobert renforça ses troupes et envoya son armée sous la conduite de Guy, Comte de Chartres, qui rencontra les Bretons entre le Mans et Laval.
Ceux ci ayant dressé une embuscade en un creux chemin, attirèrent les Français au combat, qui furent enveloppez de trois mille hommes.
Le General français Guy fut fait prisonnier par le seigneur du Pont-Labbé et présenté au Roi. 

Le Roi Judicaël, ayant deffendu son Pays et énervé les forces de son ennemi, au lieu de poursuivre sa victoire ayant cet avantage, fit retirer son armée, qu'il mit en garnison dans ses places fortes aux frontières, avec défense expresse de faire aucun acte d'hostilité, si on n'était attaqué.
Ceci étonna le Roi Dagobert, qui vit bien, par cette action, que ce prince, qu'il avait attaqué de gaieté de cœur, était tout autre qu'il ne s'était imaginé, et plus ami de la paix avec ses voisins que desireux de conquerir sur eux.
Cela lui fit desirer son alliance et son amitié.
À cet effet, il dépêcha vers lui une honorable ambassade, Saint Éloi, Evêque de Noyon, que le saint Roi reçut avec le plus d'honneur qu'il fut possible, ayant commandé que, par toutes les villes de son état, on lui fit telle reception qu'à sa propre personne.
Il lui donna audience en son conseil et l'entretint en privé.
En 636, Saint Éloi le persuada de venir visiter le Roy Dagobert à Clichy la Garenne prés de Paris; les deux souverains signent un traité de paix.

Durant que Saint Judicaël séjourna à la cour de Dagobert, il ne voulut loger au Palais qu'on lui avait preparé, mais chez Fabias, ou Dadon, maistre du palais et chancelier de France, qui, depuis, fut Archevêque de Roüen, nommé Saint Oüen, dont la maison semblait plutôt un Monastere bien reglé, que le palais d'un courtisan.
Là, il conversa avec grande quantité de religieux personnages, qui l'échauffèrent tellement en l'Amour de Dieu, qu'étant de retour en Bretagne, il prit la résolution de se démettre du gouvernement de son royaume, en la personne du prince Josse, son frère aîné, et de se rendre Religieux en quelque Monastère. 
En 640, il se retire à Saint-Jean-de-Gaël, où il meurt vers 650.
 
 
Grande était sa réputation de sainteté, qu'illustre un épisode analogue à celui du manteau partagé par saint Martin.
Alors que toute une troupe de cavaliers avait refusé d'aider un lépreux dans la traversée d'une rivière, Judicaël chargea le miséreux sur ses épaules.
Après la traversée, sur l'autre rive, le lépreux se révéla être le Christ. La mémoire populaire a toujours vénéré dans le saint roi Judicaël "le père des pauvres, le releveur des misérables et le fracteur (briseur) des orgueilleux". 
 
Comme Gaël est le nom du village proche de Saint-Méen-le-Grand où il se fit moine et revint terminer sa vie, saint Judicaël est devenu le saint patron des Gaël (au masculin comme au féminin) et de divers noms dérivés, comme Judicaël, Judy, Juhel et Jézéquel. 
 
Rédacteur : Frère Bernard Pineau, OP
 
http://grandterrier.net/wiki/index.php?title=Sant_Jezekael
 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article