A GRANITULA.

 

A Granitula 
La procession spiralée de A Granitula 


 De fait l'expression en langue corse est fà a granitola. 
 

GRANITULA …nom d’un petit escargot marin, 
Le dessin de la coquille de cet escargot est bien une Spirale.
 
 
 
Symboles religieux, symboles maçonniques, mais aussi quelques symboles propres à l’insularité de la Corse.
   

La symbolique Agricole / Grana Le grain /  de cette ancienne fête liée du passage du printemps à l’été a été complètement effacée  par la symbolique religieuse christique lié à l’idée du passage de la vie à la mort, de la mort  à la vie, de la résurrection
 
 
 
 sur le parvis de l’église.A Granitula se déroule normalement
 
La procession sort de l’église  de  l’orient vers l’occident. 


progresse en courbe spiralée dans le sens contraire des aiguilles d’une montre.Elle forme un large cercle, puis dirigée par le chef de file, elle  

Elle s’enroule comme pour engloutir un à un tous les participants, se conjuguant ici au rituel du convoi funèbre afin de reproduire le cheminement de toute vie humaine.

Les Confrères et les fidèles, la main posée sur l'épaule du précédant,  en file indienne avancent en un cercle allant se resserrant.

Les processionnaires se regroupent au centre du cercle pour ensuite s’ouvrir vers l’infini.
Ce centre est une zone neutre, indifférente aux multiples oscillations qui la déterminent.
 
Pour les uns, ce centre est une finalité   la Mort.
 
Pour les autres, ce centre est un point de départ   la Résurrection. 
 
 

Puis le chef de file fait demi-tour pour repartir dans l’autre sens.

Et ainsi simultanément, la procession s’enroule et se déroule.

La procession se termine en reformant un large cercle.


La spirale par sa forme circulaire ouverte est un symbole riche, complexe et méconnu. 
La spirale est aussi le symbole du temps, de l’espace, de la vie.
 
Si le cercle est le symbole du temps cyclique, la spirale est le symbole du temps évolutif.
 
C’est aussi le symbole de la vie.

Venus est née  dans un coquillage, une conque. 
 
 
La spirale en tant  que tracé profane est un symbole facile :
 
Le serpent... l’Oreille… L’Hélice… Le ressort … Le caducée… le coquillage… L’ADN…
 
Les chants montent  en spirale
 
Les danses tournent aussi en spirale (Les   Derviches  tourneurs… ont une danse qui reprend le rythme répété de la vie avec le caractère cyclique qui se développe et  qui s’ouvre.)
 
La spirale le symbole des ambivalences.
 
Les deux serpents, serpents maléfiques et serpents bénéfiques, enroulés autour de la baguette d’Hermès .Ces deux serpents sont peut être une des symboliques cachées de A Granitula , de cette double procession

Derrière la baguette Hermès se cache  le bâton du mazzeru (le massier) 
Hermès dieu des ambivalences, dieu des paradoxes, n’est il pas pourvu de sandales ailées témoignant de sa force d’élévation
 
Double spirale, l’éternelle dualité, l’opposition des contraires.
 
 
 
 
 
La spirale  un des symboles de l’insularité. 
Une île est comme une loge, une île est comme le coquillage A Granitula, une île est un monde à soi qui se détermine par sa propre fermeture.
 
C’est un espace limité.
 
La procession de A Granitula a aussi les caractéristiques d’une petite île, la complexité de la déambulation, la complexité du parcours, montrent la profondeur de l’Espace.
 
Le parcours est aussi important que la destination.
 
 
 
Pour un "Continental", l’image première d’une île est la périphérie, c’est la Mer  .
 
La traversée de la mer  est  une épreuve, c’est la première phase initiatique.
 
 
 
Pour l’insulaire l’image première d’une île est la Montagne.
 
L’île est perçue comme un centre et non comme une périphérie
 
Dans l’esprit insulaire l’île aussi petite qu’elle soit est toujours  une Grande.
 
La ville devient capitale,
 
La rivière devient  fleuve,
 
La colline devient montagne…
 
 
 
Les Insulaires, comme le coquillage, comme le Maçon dans sa loge  connaissent  les secrets pour agrandir leur espace.
 
Dans une île le cheminement de villages en villages n’a jamais été linéaire.
 
Les chemins spiralés qui relient nos hameaux sont aussi des cheminements Initiatiques.
 
Cheminement initiatique de l’Arrivée
 
Mais aussi  cheminement initiatique  du Départ
 
De nos jours dans toutes les Iles, les villages sont devenus des oasis que nous sommes obligés de quitter quand les sources s’assèchent …. 
Les maisons sont devenues des tentes de pierres. 
Les Nationalités sont souvent affaire de dates ou de bateaux.
 
Lorsque après avoir nomadisé à travers les villes, à travers le monde, nous rentrons au village,
 
Souvent les mots nous manquent.
 
Les Mots ne nous manquent pas.
 
Ils sont simplement un peu en retard.
 
Un peu en retard sur cette route spiralée, qui, inconsciemment allonge ou complique le temps pour enrichir le Mot.
 
Et si un jour, les Mots deviennent épuisés,
 
Il nous restera toujours à travers les chemins spiralés des migrations, à travers les chemins spiralés des générations, à travers le Babel des Langues
 
Il nous restera toujours le bruissement d’un Nom,
 
Le Bruissement d’un Mot ………..CORSICA …….
 
 
 
La procession spiralée de A Granitula ou l’espace sacré de notre Loge, sont comme la Mer et la  Montagne Corse, entre Midi et Minuit , elles conjuguent à la fois , le Centre et la Périphérie.
 
Elles  conjuguent à la fois, l’Harmonie vrai des Muses et le doux Mensonge des Sirènes.

 

 

 

Source : ledifice.net ; P. Antoni ; G.G. Franchi.
Photo : Augustin Chiodetti

 

 

 

Retour à l'accueil