Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Corse Images et Histoire

Corse Images et Histoire

Découverte de la Corse : ses paysages, sa Culture, son Histoire, sa Langue.

FRANCESCU MARIA CASTELLI DE CARCHETO.

FRANCESCU MARIA CASTELLI DE CARCHETO.

Le Bandit Castelli (1876-1929)

Francescu Maria Castelli est né à Carchetu, en Castagniccia, en 1876. Il commet son premier crime en 1906, au couvent d'Alesani, quand il abat son cousin Jules Santini au cours d'une partie de cartes.

Après quelques semaines de cavale, il se constitue prisonnier espérant une peine légère. Mais la Cour d'Assise de Bastia le condamne à cinq ans de prison et à cinq ans d'interdiction de séjour. Libéré pour bonne conduite en juillet 1911, il revient à Carchetu, pour se venger de l'homme qui a témoigné contre lui.

Le 10 août 1911, Castelli abat d'une décharge de chevrotine le brigadier Chabanon sur le sentier qui mène de Zalana au fleuve Bravone. Le lieu du meurtre est marqué d'une croix que l'on peut encore voir creusée dans la paroi rocheuse.

Une semaine plus tard, à Carchetu, il tue Sébastien Arrighi qui 24 ans auparavant s'était disputé avec son père.

En mai 1912, toujours à Carchetu, le bandit se poste devant sa maison de Jean François Castelli qui avait témoigné contre lui, et interdit à quiconque de s'approcher. Il n'hésite pas à tirer sur Maria Castelli, âgée de 18 ans qui venait ravitailler son père. Les habitants du village restent cachés chez eux et laissent agoniser la jeune fille pendant deux jours. Castelli leur interdit de fabriquer un cercueil, et Marie est enterrée, enroulée dans un drap.

Pendant près de 20 ans, Castelli fait régner la terreur dans cette micro-région de Castagniccia. Il s'invite chez les habitants, qui n'osent rien lui refuser, ni gite ni couvert. Les assassinats s'enchaînent : le charretier Antoine Raffali en août 1912 à Bustanicu, Paul Félix Albertini en octobre 1917, Jean-André Lamberti, un berger en décembre 1921....

Il rançonne les notables, les propriétaires. Il se lance même dans la politique et se présente comme candidat aux élections législatives de 1924 ! D'ailleurs certains hommes politiques n'hésitent pas à le solliciter pour : « motiver » des électeurs...

Ce nouveau rôle dérange bien du monde, et certains envisagent de le faire supprimer.

Le 23 janvier 1929, en sortant de chez Paulin Mattei, près de Chiatra, il est abattu par un ou plusieurs tireurs, certainement payés par un homme politique.

Texte : zalane.online.fr Photo proposée par : Francois Guy Elle ne représente pas François Marie Castelli.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article