Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Corse Images et Histoire

Corse Images et Histoire

Découverte de la Corse : ses paysages, sa Culture, son Histoire, sa Langue.

COLONEL ANDRÉ ORDIONI.

COLONEL ANDRÉ ORDIONI.

Le colonel André Ordioni, officier de l’armée française né à Corte le 25 septembre 1862. Fils du général Alexandre Ordioni.

Engagé volontaire 27 novembre 1880; Lieutenant 13 juillet 1888.

Il demeure en Afrique du 13 mars 18991 au 27 octobre 1907. Il met à profit ses loisirs pour s'adonner à l'archéologie. En juillet 1895, en Tunisie, il prospecte sur l'emplacement cité d'Althiburus. Ses découvertes font l'objet d'une présentation lors du Congrès d'Archéologie de Carthage.

Il est fait chevalier de la Légion d' Honneur le 11 juillet 1898.

Revenu en france,Ordioni est promu chef dr bataillon au 4e régiment de ligne en garnison à Auxerre, sa ville d'adoption en 1908.

Durant la la Grande Guerre, il est blessé le 22 août 1914.

Il rejoint l’armée d’Orient en novembre 1917.

Il arrive à Koritza, l’actuelle Korça, en novembre 1917 pour commander le 372ème régiment d’infanterie auquel étaient joints des « comitadjis » (combattants) albanais et des « troupes indigènes » issues de l’empire colonial français : Indochinois, spahis marocains, tirailleurs algériens ou sénégalais .

Après avoir entraîné les troupes placées sous ses ordres durant l’hiver, il mène des combats contre les troupes autrichiennes dans les montagnes situées au Sud-ouest du lac d’Ohrid au printemps 1918. Il a jusqu’à 12000 hommes sous ses ordres, dont 3000 Albanais. Il les mène au combat sur le front au sud-ouest du lac d’Ohrid.

Il est ensuite commandant d’armes à Monastir (l’actuel Bitola en Macédoine) de septembre et octobre 1918.

Puis revient à Korça comme gouverneur jusqu’en janvier 1919.

Il exerce enfin, en 1919, les fonctions de gouverneur à Galatz en Roumanie. Il est également président de la commission de délimitation des frontières entre la Serbie et la Bulgarie.

Après d’autres missions administratives et diplomatiques dans les Balkans, il séjourne à nouveau en Albanie d’avril 1923 à octobre 1925 en qualité de représentant de la France dans la commission interalliée de délimitation des frontières de ce pays.

Après la fin des hostilités il exerce les fonctions d’administrateur des « confins albanais », puis de toute l’Albanie sous administration française.

Il meurt en 1933.

« Un officier français dans les Balkans, tome I, Albanie et Macédoine, 1917-1925 » est disponible en Albanie (librairie Adrion) et auprès de l’auteur (ml4d@wanadoo.fr).

Texte et photo : Par son petit fils Dominique Tanguy Des Déserts. Paru dans Association Albania. Doc : Eugène Gherardi.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

ghislaindechocqueuse@gmail.com 20/01/2017 19:05

Le général Alexandre Ordioni est né en 1758 et décédé en 1822. Il ne peut donc en aucun cas être le père du colonel André Ordioni né en 1862. En réalité, il n'en descend même pas, mais était seulement un parent.

ghislaindechocqueuse@gmail.com 20/01/2017 19:04

Le général Alexandre Ordioni est né en 1758 et décédé en 1822. Il ne peut donc en aucun cas être le père du colonel André Ordioni né en 1862.
En réalité, il n'en descend même pas, mais était seulement un parent.

Delattre Michel 07/01/2017 16:02

Bonjour,
Très intéressant votre article. Mon G-P était au 372ème RI en Albanie.
Je cherche des infos concernant le Colonel Ordioni entre le mois d'avril 1916 et novembre 1918.
Si vous pouvez m'aider, je vous en serais reconnaissant.
Cordialement.

Chiodetti 07/01/2017 22:18

Bonsoir,
j'ai déjà publié un article sur le Colonel Ordioni.
Cordialement.