Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Corse Images et Histoire

Corse Images et Histoire

Découverte de la Corse : ses paysages, sa Culture, son Histoire, sa Langue.

CARBINI.

CARBINI.

CARBINI.

L’église romane de San Giovanni de Carbini doit une bonne part de sa renommée à la présence de son clocher, visible à des kilomètres à la ronde.
Elle avait déjà été remarquée en 1839 par Prosper Mérimée, très intéressé par ce campanile ancien, une véritable rareté en Corse.
Cette pieve, datable du XIIe siècle, est sans doute à peine postérieure à l’église de Mariana.
Sous l’abside et le chœur de San Giovanni, les fouilles ont révélé la présence des vestiges de l’église primitive, beaucoup plus réduite.
Une autre église, connue sous le vocable San Quilico, était accolée à celle-ci - un espace d’un mètre seulement sépare les deux bâtiments.
San Quilico, en ruines, a servi de carrière pour la restauration du campanile, à la fin du XIXe siècle.

LES GIOVANNALI

Au XIVe siècle, Carbini fut le chef-lieu de la célèbre secte des Giovannali, qui tirait peut-être son nom de l’église même, où ses adeptes se rassemblaient. Elle comptait semble-t-il de nombreux prosélytes dans toute la Corse, une situation jugée dangereuse par l’Eglise : le pape de l’époque se chargea de les excommunier puis de les faire exterminer. Carbini fut par la suite repeuplée avec des habitants de la région de Sartène.

MAESTRO MATERNATO

On rapporte encore une légende sur le campanile : les habitants voulaient tellement un clocher exceptionnel (la tradition veut qu’il ait eu 7 étages à l’origine) qu’ils avaient fait appel à un architecte réputé, Maestro Maternato, venu de Forciolo dans le Taravo.
Pour que l’œuvre reste unique en Corse, ils avaient conçu le dessein d’éliminer le maître d’œuvre à la fin des travaux ; ce dernier ayant eu vent du projet adopta alors la ruse de Pénélope, défaisant son travail au fur et à mesure pour finir par dire qu’il lui manquait des outils indispensables, laissés à son village.
Il obtint alors d’envoyer 5 notables de Carbini à Forciolo, où ils furent reçus par sa famille, qui fut informée par un message et comprit qu’il fallait les garder en otages pour assurer la sécurité du maestro jusqu’à la fin… et le paiement du travail !

Laurent CHABOT
Monuments de Corse
Edisud 2003

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article